Comprendre l’être humain pour créer une société joyeuse !

La Conviviologie est une discipline qui étudie les ambiances.

Son objectif est de penser et pratiquer des ambiances pour leur donner une couleur conviviale.

 

Vous trouverez ci-contre une rapide introduction à la conviviologie.

 

Avant toute chose quelques définitions :

L’ambiance est la synthèse de toutes les présences.

La convivialité correspond au moment où le bien-être est pleinement partagé et ressenti par les personnes présentes.

 

La conviviologie se structure toujours à travers 5 étapes :

1 – Identifier : ce qui est présent, ce qui forme l’ambiance

Ex : Les personnes, les cultures, les émotions, la disposition des objets dans l’espace, l’environnement, les sujets de conversation, les 5 sens etc…

 

2 – Le regard de l’observateur : Comment la façon dont je regarde transforme l’ambiance

C’est le moment essentiel où l’on prend conscience de son intention, de ses émotions, de son bien-être.

Est-ce que dans cette soirée je veux forcer quelque chose pour avoir une soirée d’une certaine façon ? Est-ce que je suis plein de douceurs ? Ou à l’inverse j’ai de la colère ? Il s’agit de conscientiser tous les filtres d’interprétation à l’origine de l’action.

 

3 – Transformer : l’exploration des présences (l’étape cœur)

Avec l’optique de transformer des présences négatives en présences positives, par exemple, si on se rend compte que « Quelqu’un ne sait pas quoi dire », on va utiliser le transformateur « Jeu » pour « libérer la parole ».

La question est toujours, comment déverrouiller les serrures (présences négatives) avec les clefs (présences positives) afin d’accéder à la convivialité.

 

4 – L’émergence de la convivialité

C’est un moment de lâcher prise, on ne peut pas contrôler la convivialité, seulement là laisser apparaître.

C’est le moment où l’énergie du groupe nourri les individus, le moment où le bien-être s’installe dans les cœurs malgré nous. C’est le moment où on profite, on ne peut pas l’analyser, mais il fait parti de la discipline, notamment car on peut là sentir.

 

5 – L’exploration de la convivialité

Il n’y a pas une convivialité, il y en a un très grand nuancier, depuis la discussion profonde en petit groupe jusqu’au concert où la musique est si forte que l’on ne peut parler.

On aime tous plus ou moins certaines convivialités par rapport à d’autres, il s’agit de penser les variations et les explorations pour en découvrir les pannels de couleurs.

 

Comment devenir conviviologue ?

La discipline vous parle ?

vous aimeriez l’approfondir, là pratiquer et là comprendre ?

Retrouvez toutes les informations par ici :